Technique du bâtiment

Conception et rénovation.

Le calcul des "besoins de chaleur" d'un bâtiment à rénover ou à construire permet de prévoir, avant les travaux, s'il va remplir les exigences prévues par la loi cantonale sur l'énergie, ou faire mieux jusqu'à atteindre un des standards Minergie. Le calcul permet aussi de définir la puissance du chauffage à installer.


Chek-énergie

Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB

Le certificat énergétique cantonal des bâtiments, en bref CECB, indique, sur la base d'une classification, la qualité énergétique présentée par un bâtiment qui peut, en quelque sorte, être assimilée à l'étiquette-énergie des appareils électroménagers. En tant que propriétaire foncier, vous obtenez ainsi une évaluation de votre immeuble en termes d'enveloppe et d'efficience énergétique globales. Cette évaluation englobe l'enveloppe du bâtiment, les installations techniques et les équipements électriques. Le CECB contient en outre des recommandations vous aiguillant vers des mesures concrètes pour améliorer l'efficacité énergétique et vous tournez vers les énergies renouvelables.

 


Minergie

L'essentiel en bref

Le standard MINERGIE® est un standard de construction facultatif qui permet une utilisation rationnelle de l'énergie et une mise en œuvre plus large des énergies renouvelables, tout en assurant une amélioration de la qualité de vie, une meilleure compétitivité et une diminution des atteintes à l'environnement.
Les exigences suivantes doivent être respectées:

  • Exigences primaires pour l'enveloppe du bâtiment
  • Renouvellement d'air contrôlé pendant l'année
  • Valeur limite MINERGIE® (indice énergétique pondéré)
  • Justificatif du confort thermique en été
  • Exigences supplémentaires suivant la catégorie de bâtiment éclairage, froid industriel et production de chaleur
  • Surcoûts ne dépassant pas 10 % par rapport à des bâtiments conventionnels équivalents


Facteurs d’influences

Les objectifs de la société à 2000 watts sont difficiles à atteindre en recourant uniquement à des moyens techniques, tels que l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’utilisation de sources d’énergie renouvelables. Si par exemple la surface habitable par personne, augmente de 60 m2 à 80 m2 d’ici à 2035 (pronostics des perspectives énergétiques), une grande partie de la réduction de consommation énergétique réalisée grâce aux moyens techniques sera ainsi absorbée.

 

Sources :
www.suisseenergie.ch
www.minergie.ch